Samuel Gawith

Histoire

En 1792, Thomas Harrison démarre la production de tabac à pipe et à prise à Kendal, au centre du Royaume-Uni. Le choix de la ville de Kendal n’est pas un hasard par Thomas Harrison. En effet, tout prêt de cette ville passe la rivière Mint qui peut fournir la puissance nécessaire à une grande production de tabac. Il s’installe donc dans un ancien moulin à poudre et s’approvisionne en tabac dans le port voisin de Whitehaven.

En 1837, son gendre Samuel Gawith reprend l’entreprise et lui donne son nom, qu’elle gardera jusqu’à maintenant. Les machines de Kendal sont toujours en production et les tabacs sont toujours préparés de la même manière. La seule chose qui a changé, c’est que le moteur ne fonctionne plus grâce à la force hydraulique, mais à l’électricité. Le moulin fait parti du plus vieux patrimoine toujours en activité en Grande Bretagne.

Recette

Samuel Gawith n’utilise que deux produits chimiques en faible quantité (seulement 10 % des limites européennes) : le glycérol qui permet de préserver l’humidité du tabac, et un produit fongicide, pour éviter qu’il y ait des champignons ou moisissures. Les autres ajouts sont des produits naturels. Suite à la découverte de la haute toxicité de la fève Tonka à trop forte quantité, celle-ci est remplacé par un composant chimique dans le 1792 Flake.